mercredi 28 septembre 2016

ESTEREL (H 31)

Type : Cotre à corne.
Gréement : 1 mât en 1 seule  partie  ;  une grand- voile à corne, un flèche ; 2  focs, une trinquette ; voiles blanches. N° de voile : H 31


Matériaux :
Date et lieu de lancement : 1912 , au chantier Sébille à Marseille.
Autres noms  : 
Utilisation initiale : voilier de régate.
Dernière nationalité connue : française
Port d'attache : Marseille
Utilisation : Voilier de promenade et de régate 
 
Signification du nom : Esterel : c'est le nom d'un massif montagneux côtier, situé à l'est de Cannes entre la Napoule et Saint-Raphaël. Ses paysages sont magnifique, avec un contrasrte saisissant entre la végétation et les roches rouges. Il culmine au Mont Vinaigre, mais les sommets les plus impressionnants sont en bordure de mer, avec le pic du Cap Roux et le Pic de l'Ours. Chaque année, la régate de liaison entre les régates royales de Cannes et les voiles de Saint-Tropez passe au pied de l'Esterel.
   
Longueur hors-tout :    m
Longueur de la coque : 12 m
Longueur à la flottaison : 8,25 m 
Largeur maximale :  2,4 m
Tirant d'eau maximal : 2 m
Tirant d'air :
Déplacement : 5,5 t.
Surface maxi de voilure : 120
État : restauré après avoir été gravement endommagé lors d'un accident de grutage en septembre 2012.
Avant : étrave  élancée. 
Arrière : voûte très élancée.  

Coque : blanche.  

Superstructures : aucune ; cockpit central

  Esterel a été construit en 1912 au chantier Sébille, à Marseille. C'était un des premiers 8 m JI, et un des seuls à gréement à corne qui soit parvenu jusqu'à notre époque.Classé monument historique à l'initiative d'Éric Tabarly, il a participé à de nombreuses régates en Méditerranée; dont les régates royales de Cannes et les voiles de Saint-Tropez. Facilement transportable par la route, il a également participé aux fêtes de Brest en 1992 et 2012.
   Un malencontreux accident de grutage, le 6 septembre 2012, lors d'une mise à l'eau à Imperia, sur la Riviera italienne, l'a "mis en miettes" selon l'expression du Chasse-Marée. C'était l'année du centième anniversaire du bateau ! 
    L'expression "en miettes" était peut-être un peu excessive : depuis, Esterel a été depuis restauré au chantier Scotto de Marseille et navigue à nouveau.

6 commentaires:

  1. L'Esterel est en cours de réparation au Chantier Scotto à Marseille et devrait reprendre ses sorties à l'occasion des Voiles de Saint Tropez l'été prochain.

    RépondreSupprimer
  2. Merci au correspondant anonyme qui nous apporte cette excellente nouvelle ; une fin pareille aurait été trop triste pour ce joli bateau.

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir François,
    A la recherche d'une photo de voilier pour réaliser une aquarelle, j'ai découvert votre site, qui soit dit en passant, est très complet et très intéressant. J'ai emprunté "visuellement" une photo de "l'Esterel" pour peindre une aquarelle de marine. J'espère ne pas, vous avoir offensé en agissant de la sorte. De plus, je me suis permis de faire un lien depuis mon blog vers votre blog. http://carnet-de-peinture.blogspot.fr/
    Cordialement, Isabelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isabelle, je ne suis pas du tout offensé, mais au contraire flatté que mes photos puissent intéresser des peintres. Vous connaissez peut-être Dominique Pérotin, peintre sur bois, qui puise une partie de son inspiration parmi mes photos. Si vous pouviez ajouter mon nom au dos d votre aquarelle ce serait sympa. J'espère que la vague géante qui menace Esterel sur votre peinture ne va pas trop l'abîmer ! le pauvre, il a déjà souffert de son accident, alors qu'il allait avoir 100 ans. (l'élingue qui le retenait à la grue a lâché, et il est tombé de haut). Mais il parait qu'il est prêt à participer aux prochaines Voiles de St Tropez.
      En tous cas, merci de continuer à vous intéresser à mon site Tradboats.
      Cordialement, François.

      Supprimer
    2. Bonsoir,
      Vous avez entièrement raison. Je vais vous mentionner sur mon aquarelle et sur l'aquarelle présentée sur mon blog. J'espère pouvoir encore m'inspirer de vos très belles photos pour une prochaine aquarelle, peut-être par mer calme ! Mais je ne promets rien... un peu de vent et de houle rend la navigation plus attrayante.
      Bon vent et bonne continuation photographique. Je serais heureuse de suivre vos clichés à venir.
      Cordialement.

      Supprimer